top of page

Affaire locale

À Bruxelles, le calendrier de ramassage des poubelles a changé. Les couacs et le tollé général dûs à cette réforme m’ont inspiré ce texte…


Le crime s’annonçait presque parfait. Il ne me restait plus qu’à faire disparaître le corps…

Mardi soir à 18h, IL était débité. Je m'empressais de remplir mes sacs-poubelle de ces lambeaux de chair qui s’avéraient être, il y a encore quelques heures, mon mari. Trop d’os pour le sac orange et le sac blanc a l’avantage non négligeable d’être opaque.


À minuit, l'Ordure était sur le trottoir, prête à être ramassée. J’allais me coucher, sereine, persuadée que les traces de ma barbarie seraient effacées au petit matin… J’ai dormi d’un sommeil de plomb, pas même ébranlé par le bruit d’un camion-poubelle.


En me réveillant, j'ai découvert avec effroi qu’IL était toujours là, moi qui pensais en être définitivement débarrassée. Appréhendant un avis de grève soudain, j'ai consulté les informations et appris que le calendrier du ramassage des déchets avait changé.

C'est lui qui sortait les poubelles, IL ne m'a pas prévenue.

Je pensais l’envoyer à l’ombre, IL était désormais en plein soleil...

Que mes voisins m'excusent pour les odeurs, j'essaierai de faire mieux la prochaine fois.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Lia

Comments


Inscrivez-vous pour être avertis des nouveaux posts !

bottom of page